Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

L'odeur de vomi qu'est la société du spectacle. Journul intime 95

L'autoédition, c'est s'asseoir sur toute forme de notoriété mainstream, c'est travailler comme écrivain, éditeur, distributeur, libraire et administrateur de son œuvre, c'est être pris pour une merde par les professionnels de la profession mais c'est aussi être lu, vraiment lu et vraiment respecté par des lecteurs, c'est aussi faire le deuil d'une œuvre posthume, c'est être considéré comme un sous-écrivain, c'est être libre, indépendant, c'est être oublié, c'est être ignoré, mais c'est être puissant, c'est être un combattant, c'est refuser la compromission, c'est chier sur cette littérature contemporaine qui a vendu son cul à la rentabilité et à la grande mascarade à l'odeur de vomi qu'est la société du spectacle.

Derniers articles

Luttons tous ensemble pour l'abolition du discernement ! - Journul 94

Quand ce sera la guerre - Journul intime 93

Oublier tout le monde - Journul intime 92

Une obsession. Mon obsession.

Dieu existe -Journul intime 91

Tu n'es qu'un chien

Je suis un hooligan de la paix - Journul intime 90

Familiarisés avec l'odeur de notre propre merde - Journul Intime 89

Je suis aux anges